28 novembre 2006

Une nouvelle composition de Christian Zanési utilise un synthétiseur des années 60. Retour aux sources ou continuité?


Une composition étonnante figurait à l'affiche des concerts du Grm de la saison dernière.

Christian Zanési nous présentait le 8 janvier 2006 une pièce intitulée "2006", réalisée en partie avec un synthétiseur exhumé des caves du Grm ... La pièce est fascinante, l'équilibre entre le monde numérique et analogique etant particulièrement réussi. J'ai voulu en savoir plus, à la fois sur les intentions de l'auteur et sur la mystérieuse machine. Christian Zanési a répondu à mes questions et m'a même envoyé des photos de ce dinosaure, en parfaite santé ...

PW : Quelle est l'année de naissance de ce "synthé made in Grm"
Christian Zanési : 1966, c'était le prototype qui donna naissance à la fin des années 60 au synthétiseur intégré dans la console du studio de composition du GRM. Ce dernier - construit sur le même principe : matrice et modules interchangeables -comportait la possibilité d'utiliser 32 modules

PW : qui l'utilisait ?
CZ : la plupart des compositeurs travaillant au GRM : Parmegiani, Bayle, Berio, Schaeffer (écoutez "La roue ferris" de Parmegiani).

PW : par qui a t-il été construit? (et peut être pour qui?)
CZ : Francis COUPIGNY dans un échange constant avec les futurs utilisateurs.

PW : quelles différences avec les modèles commerciaux ? je pense au VCS3 ou au 2500 qui ont aussi un système de matrice ...
CZ: c'était je crois le premier du genre. De plus il a été construit dans un grand souci de robustesse et de fiabilité (la preuve : il marche toujours).

PW : par rapport à votre oeuvre :pourquoi avoir eu ce besoin d'intégrer des sons analogiques dans votre univers sonore?
CZ: parce que je ne trouve pas cette couleur particulière dans les sons générés par l'informatique. (j'ai acheté un Korg Legacy, je n'ai pas supporté et je l'ai donné). Donc je "mélange" les 2 mondes

PW : êtes vous sensible à ce retour au sources de certains musiciens ? Plus précisément dans le sens d'une continuation plus que de retour nostalgique ...
CZ : C'est pour moi effectivement le signe d'une continuité mais aussi une manière de vivre cette histoire 'récente". Les sons que j'utilise se sont en quelque sorte accumulés à l'intérieur de moi depuis plusieurs décennies. Il font partie de mon imaginaire et sont disponibles. Il faut inventer et réinventer le son à chaque nouveau projet.

PW : Est ce Mika Vaino (connu pour utiliser des synthés artisanaux) qui vous a étonné avec ses sons sur le projet "Grm experience" au point de vous transmettre le virus ?
CZ : J'ai beaucoup aimé travailler avec Mika, je le vois assez proche de Bernard Parmegiani dans sa façon de "toucher" le son et de nous toucher. Le son est à la fois abstrait et physique. J'ai toujours recherché l'équilibre entre ces deux modalités. C'est pour ça que je me suis senti à l'aise avec Mika. On avait pas besoin de se parler.

PW : Est ce que ce morceau est le début d'une nouvelle orientation de vos recherches et de vos oeuvres?
CZ : Peut-être. Je travaille actuellement avec un synthé MBF et avec tous mes autres sons. Je suis ouvert.

PW : Enfin, verra t on '2006' paraître en cd ?
CZ: sans doute avec la pièce que je suis en train de faire actuellement.


6 commentaires:

Anonyme a dit…

tu crois qu'il y a beaucoup de synthés ou de modules sons qui "trainent" dans les caves du GRM ?
ça serait dommage de gâcher !
à+
Bloggie

Patrick W a dit…

Si Christian Zanési nous lit, c'est à lui de nous le dire... ;-) tu as écouté "2006" ?

Anonyme a dit…

Non, pas écouté, si Christian nous lit, "j'aime beaucoup ce que vous faite" !
à+
bloggie

Patrick W a dit…

Oui Christian nous lit, et pas que lui ... ;-)

wildo a dit…

hello les garçons, patrick tu m'avais parlé d'un lien où on peut écouter le concert ou un bout de l'oeuvre de zanessi ... mais je ne sais plus où ?

Gasp !

Patrick W a dit…

Salut

sur la Grm radio
http://www.ina.fr/grm/radio/index.fr.html

concert janvier 2006